Dispositifs anti-détonation

Si des mélanges gazeux explosibles s’enflamment dans une tuyauterie, une détonation peut se produire suite à une déflagration. La force d’une telle
détonation est considérable. Nos dispositifs anti-détonation sont prévus pour de tels cas. L’arrête-flammes intégré reste, cependant, en fonctionnement et
retient alors les flammes se produisant par la suite. Nous avons également développé des dispositifs selon la réglementation allemande en cas de détonation instable (Fig. 6).

Le choix du dispositif anti-détonation approprié repose sur la classification des fluides dans les groupes d’explosion. Notre gamme de produit comprend tous les groupes d’explosion (Fig. 7).

L’utilisation est limitée aux conditions atmosphériques ; des exécutions pour des pressions plus élevées sont toutefois disponibles
(Fig. 8, 9, 10).

Les positions de montage et les sens des débits ne sont pas importants, la plupart de nos systèmes anti-détonation étant bidirectionnels. Ils offrent ainsi une protection pour les deux sens de débit. Les arrête-flammes sont optimisés pour de faibles pertes de pression pour des conceptions modulaires peu onéreuses.

Les dispositifs anti-détonation secs, en contact avec l’atmosphère, munis d’une conduite d’aération fixe d’une longueur bien déterminée, résistent plus longtemps au feu et peuvent ainsi remplacer la robinetterie en bout de ligne.

Pour des conditions d’installation particulières, comme par exemple des tuyauteries de mise à l’air libre ou des installations post-combustion thermiques, il est recommandé d’installer un ou plusieurs capteurs de température pour la détection d‘incendies sur l’arrête-flammes. De même, il faut relier un circuit intégré adapté qui déclenche les mesures d’urgence contre un incendie prolongé éventuel.